Les inscriptions sont ouvertes … foncez pendant qu’il est encore temps !Virtual Dakar fait partie de ces jeux qui « cartonnent » car ils s’appuient sur des évènements médiatiques et ne sont destinés à être joués qu’une seule fois, durant une période précise.

 

L’éditeur de Virtual Dakar, Many Players, n’en est pas à son galop d’essai. Il a réalisé l’année dernière le jeu en ligne Roland Garros (Tennis) et le plus médiatisé Virtual Regetta (Vendée Globe, Voile).

Le principe de ces jeux est de proposer aux joueurs de réaliser virtuellement la course, en même temps que les vrai compétiteurs de l’événement, et avec des difficultés similaires. Pour exemple, lors du jeu Virtual Regetta, toute l’habilité des joueurs virtuels était d’anticiper les meilleurs caps à prendre en fonction des anticyclone et des dépressions, et de mettre les voiles les plus adaptées afin de réaliser le tour du monde le plus vite possible.



Ceci évoqué, on ne peut ignorer la gratuité de ces jeux, pourtant complexes, qui n’est pas étranger à leurs forts succès. Comment alors sont-ils rentables ?

Pour la majorité des joueurs, la participation sera gratuite… cependant l’éditeur propose des options payantes et relativement chères. Ces options permettront d’automatiser certaines actions (ex : changer de voile automatiquement) afin que le joueur optimise ses chances de gagner tout en ne passant pas toute sa journée devant le jeu … autant dire des options indispensables pour les passionnés qui souhaitent rester dans la courses mais qui ne peuvent jouer qu’un peu tous les jours !

Les autres joueurs, même s’ils ne payent pas d’options rapportent de l’argent indirectement en animant par leur présence le jeu et en faisant du buzz. Le jeu Virtual Dakar compte ainsi déjà aujourd’hui une communauté de plus de 100 000 joueurs. A ajouter des probables revenus publicitaires plus classiques liés au site et à la connaissance des profils des joueurs pour le mailing.

 

La stratégie d’éditeurs comme Many Players est je pense destinée à un succès toujours plus important ces prochaines années: ces jeux étant au croisement de 2 marchés qui se développent fortement ces dernières années : le marché des jeux en ligne (cf World of Warcraft, Dofus en France,..) et les « casual games » s’adressant à un public très large de joueurs (jeux Wii, jeux DS, ..).

Et ceci ne sera qu’amplifié avec le développement de l’Internet mobile … je suis d’ailleurs étonné qu’une application iphone (payante) pour le virtual dakar n’ait pas été proposée !

De innovmedias

Ces articles peuvent aussi vous intérresser:

  1. Les jeux sur mobile : un secteur à potentiel ?

Tags: , ,

Leave a Reply

You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>